BO du Blog

mercredi 28 octobre 2009

Introspection episode #1

J'ai parfois l'impression d'avoir bifurqué sur la mauvaise voie, d'avoir cédé à la facilité, d'avoir suivi la ligne de plus grande pente avec une passivité complète.
La nature a fait que je semble plutôt pas mauvais pour certaines choses utiles pour la société, ce qui en fait des activités relativement rémunératrices et m'offre de la liberté. Au fond, ai-je fait un choix à un moment ou à un autre ? Je n'en suis pas certain, je me suis contenté de passer d'une classe à l'autre, de l'école à l'école d'ingés puis au monde du travail et d'avoir suivi le mouvement général ...
Au bout du compte, est-ce ce que je suis vraiment ? Je n'en sais plus rien ... et je ne le saurai surement jamais. J'ai l'impression d'être entourés de gens qui se posent la même question : quel sens pour le travail ? la vie ? l'engagement dans la vie professionnelle ? où sont les limites ?
Est-ce que c'est ça la crise de la quarantaine ? je n'ai que 37 ans ... j'ai toujours été vieux avant l'âge ...

3 commentaires:

  1. Il est toujours bon de profiter d'un moment de creux pour relever la tête du guidon, faire le point, voir se diriger vers de nouveaux horizons. Après reste à savoir ce que l'on veut vraiment, et si on est près à sacrifier une partie de ce que l'on a obtenu jusque là, le confort de la routine en premier lieu...

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi toutes ces questions/remises en question? Tout simplement parce que nous évoluons: objectifs, personnalité, ... Nos besoins évoluent aussi: peut-être que bosser à 18 ans au supermarché du coin pour gagner quelques sous pour s'offrir une caisse ou se payer un voyage avec les potos comblait nos besoins à ce moment-là.
    Pour répondre à tes interrogations, il faut se lancer dans l'analyse de ta personnalité, tes aspirations, tes pbjectifs et intérêts. D'autres facteurs entreront en jeu tels tes compétences et tes freins/obstacles pour voir si ton projet de carrière est réaliste. Je pense également qu'il est important d'étudier tes motivations: motivation de réalisation, d'appartenance, de pouvoir, d'indépendance, ...?
    Cependant, à trop de poser de questions, on finit par se perdre parmi les réponses...

    RépondreSupprimer
  3. @Laurent : le confort de la routine, ça n'est pas vraiment comme cela que je qualifierai ma vie
    @Calie : oui mes besoins ont changé, c'est certain ... mes besoins matériels sont plus que comblés ... je ne pense pas dépenser plus de 50% de mes revenues, ceux-ci étant assez élevés et n'étant pas dépensier pour deux sous ...
    Mes rêves vs freins/obstacles :
    - devenir Sébastien Loeb : déjà pris et trop vieux
    - devenir Commentateur sur Eurosport : débouché faible ...
    - devenir critique de bouquins : itou
    - écrivain : idem
    Sans parler de la question du talent pour les 4 ...

    RépondreSupprimer