BO du Blog

lundi 2 novembre 2009

Changer de logiciel ou changer de disque

Depuis quelques temps, j'entends l'expression "changer de logiciel" fleurir dans la bouche de la sphère médiatique. D'abord les hommes politiques puis les journalistes suivistes. Sans doute une volonté de se montrer dans l'ère du temps, que rien du monde des nouvelles technologies ne leur échappe. Exemple du phénomène : "Nicolas Sarkozy peut-il changer le logiciel mental des Français ?" (Le Figaro). Un petit tour sur Google Actus permet de rendre compte du phénomène. C'est étonnant car, si je ne suis pas un tenant d'une version arc-boutée et figée du français, les évolutions de la langue se font plutôt de bas en haut (de l'échelle sociale) et non l'inverse. C'est donc un contre-exemple tout à fait étonnant. Va-t-on bientôt entendre dans la rue des "oh dis donc Kevin, va falloir que tu changes rapide ton logiciel paske ton logiciel, là, je le kiffe plus" ? Va savoir ...
Reste à dire que le vocabulaire est pour le moins impropre ... j'aurai préféré un "mise-à-jour du logiciel" ou "encore passage à une nouvelle version" mais enfin ne faisons pas notre vieux con ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire