BO du Blog

mardi 3 novembre 2009

Stats, suicides et service public

Je viens de finir l'excellent documentaire diffusé sur France 3 (La mort du Travail) Voilà une vraie émission de service public pour ceux qui chercheraient encore la définition (et aurait oublié de regarder France 5). En opposition à quoi crie la plèbe en furie ? OK je balance : "Amour, Gloire et Beauté" (aujourd'hui 9h30), "LES P'TITS Z'AMOURS" (demain 11h30), "GILMORE GIRLS" (4h20 nuit prochaine pour les insomniaques). OK j'arrête ici ...
Bon, je m'apprêtais à parler de stats. En effet, la TV nous déverse des flots de stats mais sans jamais les mettre en perspective ... ("le grand déversoir des images cynique à boire à plein tube cathodique" disait Noir Désir).
Je m'y essaye donc.
Bref, j'ai entendu dans le reportage est aussi assez couramment ces derniers temps que 350 à 400 personnes se suicidaient, à domicile ou au travail, pour des raisons principalement liées au travail (on imagine la difficulté des chercheurs devant un sujet aussi multi-factoriel et intime).
On recense environ 26.2 millions d'actifs en France auquel il faut retrancher les chômeur (qui peuvent se suicider pour leur manque de travail mais ça ne rentre pas dans les 350 à 400, désolé). Tablons sur 3 millions de chômeurs (tout en gardant à l'esprit que ce chiffre est sous-évalué).
Gardons notre chiffre hypothèse haute de 400 suicides pour 23.2 millions d'actif. On a donc, calculette en main, un suicide lié au travail avec un taux de 1.72 suicidés pour 100.000 travailleurs par an. Bien.
Combien France Telecom emploie-t-il de personnes en France ?
Le chiffre exact est difficile à connaître mais tablons sur 140.000 personnes. On a eu 25 suicides chez FT (partons de l'hypothèse que les 25 étaient bien TOUS liés au travail en 2 ans). Soit un taux global de 8.93 suicidés pour 100.000 travailleurs par an. Soit un taux environ 5 fois supérieur à la moyenne nationale ... Il y aurait donc bien un problème ! Les médias ne se sont pas emballés en rien.
Allez tant qu'on est dans les stats, si on regardait les prisons ?
Le chiffre semble être en 2008 de 115 suicides pour 63.000 détenus. Si l'on reprend notre règle, on arrive à 182 suicidés pour 100.000 personnes, soit globalement 100 fois plus que quelqu'un qui travaille chez l'entreprise Lambda et 20 fois plus que chez FT. Bien sur, il y a des raisons objectives à cela. On est en prison pour quelque chose et des remords peuvent apparaître ... la sur-représentation des maladies mentales (dont le suicide peut être une résultante) parmi les détenus ... et puis le fait que vivre cloîtré entre 4 murs ne doit pas donner un goût très fort à la vie.
Bon, et tous les autres ? L'INSEE nous apprend (stat de 2006) que 10.415 personnes choisissent de quitter notre beau pays (et pas par une frontière). Beaucoup, pas beaucoup ? L'INSEE, dans sa grande mansuétude, a fait un papier là-dessus.
Il apparaît qu'il ne fait pas bon être un homme vieux habitant dans le Limousin ou la Bretagne. La moyenne nationale s'élève, elle, à 20 suicidés par an pour 100.000 habitants. C'est certes bien mieux que la prison (9 fois mieux) mais nettement moins bien que chez France Telecom (20 pour 100.000 contre 9 pour 100.000). Bref, on pourrait arguer que travailler chez France Telecom pourrait presque être vu comme une protection contre le suicide. Quant aux malheureux habitants du très pluvieux département des Côtes d'Armor, le taux atteint 39 pour 100.000, soit seulement 4.5 fois mieux que la prison. France Telecom devrait recruter massivement dans les Côtes d'Armor, cela pourrait peut-être rendre les gens plus heureux ?

6 commentaires:

  1. J'essaie de suivre ton raisonnement:
    Moyenne des suicides chez les travailleurs: 1.72 / 100 000 travailleurs
    Moyenne nationale: 20 / 100 000 habitants
    Conclusion: le travail c'est la santé?
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui Stéphane ça paraît bizarre mais les stats sont les stats ...
    A noter que le taux de suicide est très fort chez les vieux, ceci expliquant (un peu) celà

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, excellent documentaire, bien loin des "Droits de savoir" et autres pitoyables pseudo-plongées dans le cambouis de la Une.
    A relier avec celui sur Arte il y a une petite semaine intitulé "Ma banque et moi", sordide à souhait mais tellement vrai.
    On constate ainsi que France Télévisions peut remplir une vraie mission de service public intelligent, ça fait du bien.
    Pour ce qui est du taux de suicide chez FT, comme tu l'as d'ailleurs souligné, on ne peut le comparer en données brut, je serai en effet curieux de connaître le type de contrat des suicidés (fonctionnaire ou privé ?) ainsi le taux de suicide dans la fonction publique, ce qui devrait faire sensiblement remonter la moyenne du secteur privé.

    RépondreSupprimer
  4. ah "le droit de savoir". Parlons enfin des boxers de 40 ans enfilés dans les bas fonds de Patong par des ministres de la République (exemple pris au hasard).
    J'ai raté celui sur ARTE, dommage .. ouais France Tele sait faire du service public mais plutôt sur ARTE ou la 5eme (et un peu France 3). M'est avis qu'ils devraient privatiser France 2 ...
    Sur les stats détaillées des suicides liés au travail, on est dans le noir .. déjà les stats c'est 'a priori entre 350 et 400 par an mais on n'est pas sur et c'est surement sous-estimé' donc ...

    RépondreSupprimer
  5. Les statistiques ont également révélé que la diffusion dans les médias d'information relatant des suicides avait une forte tendance à faire augmenter les taux de suicides. Et plus encore, la description du modus operandi est aussi une source d'inspiration, il a tendance à être reproduit.

    Péremptoirisons donc et concluons : la vague de suicide constatée chez les employés de FT a été beaucoup plus importante qu'elle n'aurait dû l'être, du fait de sa sur-médiatisation.

    Nico, j'essaye de te retrouver les stats, tu pourras calculer le nombre de suicides surnuméraire...

    RépondreSupprimer
  6. @PO : tu fais du Didier Migaud dans le texte : "il faut arrêter la mode des suicides chez FT". Ah les ravages de la mode ... on montre des suicides aux gens, ils se pendent. On montre des mannequins anorexiques, les gonzesses font des régimes. Et si Sarko faisait de la pub avec des SDF, tu crois que les gens arrêteraient de l'emm... avec le pouvoir d'achat ? Ca se tente non ?
    Et Besson ferait des spots pour montrer les charmes du Bled ...

    RépondreSupprimer