BO du Blog

jeudi 17 décembre 2009

Le coup de la panne des sens

Et voilà, 3 jours sans pondre le moindre de post. Première fois depuis le début de ce blog. Panne d'idées, panne de temps, panne technique ?
Un peu tout ma foi ... manque de temps oui, déplacement, au travail à nouveau, moins de disponibilités, problème de DNS hier soir. Beaucoup d'activité autour d'un post sur mon LibéBlog.
Difficile de courir tous les lièvres à la fois. Ecouter les infos, s'informer, lire les autres, écrire, ... Le temps est assassin ... mais il est aussi un prétexte.
Et puis quand même les sens oui ... au début de mon arrêt de travail, les idées fusaient de partout. Comme si j'avais retirée une pellicule invisible qui enveloppait mon encéphale et retenait tout. Il me fallait dicter dans mon iPod pour ne pas oublier quelques pensées, conneries ou jeu de mot débile qui me tombait dessus là, comme ça. Et, même si je ne suis pas revenu au travail en "full speed", le retour dans le bain quotidien, la routine, le balancier home/work reprend sa place. La pellicule se reforme peu à peu, ça "poppe" moins dans la tête, je redeviens plus passif. Encore quelques semaines, quelques mois et ce sera le retour à l'Etat initial, je le sens. Peut-être ai-je atteint en quelques semaines le fond de la veine d'inspiration que j'avais trouvée ? A la manière d'un Total, j'aurai pompé en quelques années une couche qui aurait mis des millions d'années à se former ! J'ai atteint le Pic de Hubbert de mon inspiration. Il faut que je retravaille comme un malade pendant 20 ans et j'aurai droit de reblogger pendant 2 mois. Chienne de vie ...
On devrait inscrire le sujet à Copenhague : développement durable de l'inspiration. Combien d'artistes touchés par le phénomène ? Qui emmagasinent des années, déchargent tout dans une oeuvre magnifique mais malheureusement unique ... Les membres de Rage Against The Machine qui ont subi un système qu'ils haïssent pendant plus de 20 ans avant de sortir un album somptueux en forme d'orgasmique crachat électrique à la face de leur mère-patrie, album suivi de répliques bien molles avant une dispersion annoncée. Combien d'autres 2nd ou 3ème albums décevants ? Combien de groupes qui restent ensemble pour le fric, une fois le cri primal de l'inspiration déployé dans la nature ? Des écrivains, cinéastes ?
Mais mon problème à moi, c'est que si mon cri primal inspirationnel se limitait à ces quelques semaines de blogs, ce serait un poil décevant. C'est mon côté éternel insatisfait (je ne suis qu'humain et même pas bouddhiste). J'ai déjà eu plein de commentaires chaleureux, j'ai fait sourire/rire des gens, j'ai eu mon petit quart d'heure de gloire Walhorien auprès de quelques personnes, j'ai donné à réfléchir un peu, j'ai permis à quelques personnes qui ne se connaissaient pas (ou si) de débattre. De quoi me plains-je ? Mais l'homme en veut toujours plus ... La satisfaction d'un désir n'est que la page blanche de l'attente de l'assouvissement du suivant ...
Espérons donc que ce foutu pic ne soit qu'une foutaise ... et que je trouve un gisement d'inspiration souterrain. Un schiste bitumineux de basse qualité, s'il le faut. Je creuserai à main nu, je gratterai la Terre, je raffinerai. Juste un peu de matière brute, un peu de conscience.

2 commentaires:

  1. La dure réalité de la création ...
    Et T'inquiètes, tant qu'il y a des sujets, t'auras des choses à dire !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ca tombe bien que t'aie pas trop écrit sur ce blog les 3 derniers jours, parce que ça fait plusieurs jours que je n'y viens pas:
    J'étais moi-même en panne d'inspiration pour les commentaires :-)

    Et puis c'est vrai que tu as un peu tout dit, là. Faudrait peut-être songer à rentrer à ta maison maintenant! :-)

    RépondreSupprimer