BO du Blog

mercredi 2 décembre 2009

Le DARD et les restos du cul

Là, vous vous dites, il a disjoncté le père Quint, il fait dans la gauloiserie la plus basse. C'est fait exprès comme aurait dit mon compatriote Fernand Raynaud car je vais parler de Patrick Sebastien.
Prenez le nouvel accélérateur de particules. Oui, l'énorme, le gros balèze juste fini. Faites tourner et se collisionner :

- le fils naturel de Robert Poujade
- Régine et sa vulgarité naturelle
- le petit-fils naturel d'Achille Zavatta
- Julien Courbet
- Michel Drucker
- un pilier du XV Briviste de retour d'une 3ème mi-temps
- 3 valises de 26 Kronenbourgs
- un livre de Schöpenhauer

Mettons que l'expérience marche sauf pour le livre de Schöpenhauer.
Qu'en sort-il ? Patrick Sebastien version 2009 et son projet politique : le DARD
Imaginez Patrick Sébastien président :

- les rencontres diplomatiques : "Amhadinejad ? il est génial, j'adore !"
- Sylvie Vartan ministre de la santé
- Karen Cheryl (oui elle a changé de nom) ministre du budget
- des contorsionnistes comme secrétaires d'Etat
- "Le petit bonhomme en mousse" comme hymne national

Ah, on se poilerait sévère ! Bon, des candidatures d'humoristes, on a déjà vu. Mais Coluche, ça avait quand même une autre gueule ... Et puis, il nous a laissé les Restos du Coeur. Il va nous laisser quoi Sébastien, les restos du cul ? (*)

(*) Pour ceux qui descendraient de l'A410 Pluton-Satolas, P.Sébastien a sorti il y a quelque mois un livre "Vitriol Menthe" dans lequel il raconte par le menu ses sorties partouzardes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire