BO du Blog

samedi 16 janvier 2010

Besson de cloche

Là, vous vous dites, je le savais, trop prévisible le père Quint, faut qu'il nous sorte un truc sur le scandale Besson/Le Pen/Peillon. Et oui mais non ... en général, chaque fois qu'un débat télé fait les gros titres, je le rate. On pourrait croire à la malédiction mais c'est plus sûrement à cause du fait que je ne regarde jamais les émissions politiques prime time du type de celle-là. Je crois que c'est Arlette Chabot. Sa tête de mérou dépressif ayant oublié son Prozac me remplit d'effroi. On a l'impression qu'elle s'emmerde profondément et de temps en temps, elle semble sortir de sa léthargie (peut-être la prod qui lui passe un enregistrement de Stuka en piqué dans l'oreillette ?) et balance une question balourde inutilement agressive.
Bon, donc en fait, j'étais à l'hôtel et entre TF1, Eurosport en allemand, la Rai Uno et ça, ben le choix était vite fait. Je surfouillais en regardant vaguement l'émission. Et j'ai été peu à peu hypnotisé par Besson ("aaaiiee connffffiiaannncccceeee" disait-il). Voilà l'homme le plus haï de France comme l'a titré un quotidien ou un magazine il y a peu (quoique, il y a Raymond Domenech aussi, je confonds peut-être ...). Fichtre, ça n'est pas rien ... Bon, il y a ceux qui l'ont cherché genre Mesrine (enfin c'était Ennemi pas Haï) et que ça devait faire bander. Mais ça doit faire quand même bizarre de passer devant les kiosques à journaux, de voir sa gueule avec ce titre-là ... et ses gosses ? et la jeune beurette de 22 ans qu'il culbute ? comment elle en parle avec ses copines ?
Alors ça va ton mec ?
Oouuuuais il est trop cool
Ouais mais bon quand même dans Biba y disent qu'il est pas très cool avec les Nafgans
Oh moi tu sais son travail hhheeeeinn
Et au lit sinon, il a une queue fourchue ?
Hihihi t'es trop coooonnnneeeee

Bon le type n'inspire pas la sympathie au premier regard (ni au second), c'est certain ... En même temps, quand toute la meute se jette sur un type, c'est plus fort que moi, j'ai envie de trouver des raisons de le sauver ... Je m'interroge sur le gars : est-ce seulement un type qui fait son job (qui suit la feuille de route de Nicolas Sarkozy comme il le répète à longueur de plateau), job pas facile mais qu'il faut bien faire ? Ou alors un ambitieux qui a trahi pour obtenir un maroquin qu'il conserve grâce à un zèle malsain ? Pas simple de faire la part des choses ... Finalement, quand on l'écoute parler, sa réthorique, ses raisonnements, l'affichage qu'il veut donner de sa politique ne me semblent en rien malsain. Je le trouve même très bon compte tenu du tir de barrage qu'il subit.
Evidemment, ça n'est pas comme si on pouvait croire tout ce que racontent les politiques ... Entre le bel affichage et le terrain ...
Mais là encore, nouvelle interrogation dans mon esprit ... la politique de l'immigration menée est-elle une honte ou de la simple realpolitik ? Là encore, extrêmement dur de se faire une opinion entre la communication bisounours du gouvernement et les attaques prêtes-à-l'emploi de l'opposition et des medias sensibles sur le sujet (accusé France Inter, levez-vous). C'est tout le problème sur ce genre de problème ... Si l'on prend les cas un par un, l'émotion va forcément l'emporter. Si on considère un afghan qu'on va renvoyer dans la galère de son pays, sa femme, ses enfants, le fric qu'il s'est fait tirer par des passeurs, etc etc, on est fatalement porté vers la compassion, à moins de n'avoir pas de coeur. La question est : qu'en est-il pour 10, 100, 1.000, 10.000, 100.000, 1.000.000 d'afghans ? Les mêmes qui tancent Besson la main sur le coeur sont-ils prêts à payer de leur poche, de leur temps pour les afghans ? A leur faire une place dans leur appart' du 6ème ? Pas si sûr ... Après tout, n'est-ce pas un des fardeaux des gouvernants de devoir mettre pour partie l'émotion à part (que ce soit pour l'immigration mais aussi le social, la santé, l'économie, ...) pour conduire une politique raisonnée ? La définition même de la realpolitik ... Encore une fois, je n'ai pas de certitudes, que des interrogations ... D'autant que, encore une fois là-aussi, il n'y a que de la communication de part et d'autre et que des miroirs déformants à regarder ...
L'émission donc ... bon, je ne parlerai même pas de la démission de Peillon. Je suis juste navré que ce type que je ne trouvais pas si mal, plutôt censé et droit, critiquant Ségolène Royal pour son goût immodéré du buzz superficiel, s'abaisse à faire un truc aussi bas et puéril. C'est vraiment le désarroi total au PS, peut-on être fondé à se dire quand on voit ça ...
Que dire de la rédac de France 2 qui s'indigne d'un débat entre Besson et Marine Le Pen ? En quoi inviter le FN su un plateau de télé serait-il une honte ? C'est une chose que je n'ai jamais compris (comme par exemple le refus de débattre de Chirac au second tour en 2002). Les mêmes personnes qui ont des mots comme démocratie ou république plein la bouche sont les mêmes qui pensent qu'on ne doit PAS parler au FN. Au cas où ils l'auraient oublié, démocratie c'est étymologiquement pouvoir au peuple. Si 5 à 17% du peuple vote depuis 25 ans maintenant pour le FN, il me semble légitime de débattre avec le FN. Ou alors on décrète que 5 à 17% des gens sont trop cons pour qu'on puisse discuter avec eux, ce qui se défend, mais qu'on ne se dise pas démocrate !
Par ailleurs, en terme de stratégie, ne pas débattre avec le FN, c'est laisser un boulevard à leur propagande et leur machine à fantasme ("l'establishment", "la bande des 4", ...). Certains diront que on ne parle pas avec les ennemis de la démocratie. Le FN n'a jamais, à mon sens, prôné le bannissement de la démocratie. Même si on peut soupçonner qu'avec un Le Pen (père ou fille) président, on ne serait pas dans une démocratie très vivante. Alors que Besancenot, réprésentant jusqu'il y a peu un parti ouvertement révolutionnaire, prônant la fin de la démocratie, est invité sans arrière-pensée sur les plateaux ...

Alors, ce débat ?
J'ai entendu que Besson avait été meilleur que Marine Le Pen ? Personnellement, je trouve qu'il l'a atomisée, humiliée
J'ai entendu que oui, il avait été meilleur, mais que bon, du coup, il passait pour un gentil, c'était trop fastoche, c'est pas normal. Doit-on réellement être déçu par le fait qu'un ministre de la République, démocrate, responsable passe pour quelqu'un de censé, fusse face à Marine Le Pen ?
Mauvaise foi que tout cela. Peillon n'avait qu'à être là ! Besson a été bon, sans concession, agressif mais calme, maîtrisant ses chiffres, gardant son quant-à-soi. Marine Le Pen est passée pour une harpie hystérique, n'ayant rien à dire. J'étais presque gênée pour elle, on sentait qu'elle perdait pied, qu'elle attendait que ça se termine, elle était au bord du KO technique. Elle l'a même avoué à un moment en murmurant quelque chose comme "très habile technique, Monsieur Besson". Elle appelait Chabot "Monsieur" (bon, pêché véniel) et Besson "Madame" (plus grave). Elle était à la masse ! Je m'attendais presque à voir Chabot la compter ... Elle a même fini en faisant du Marx, c'est dire si elle avait paumé la boussole la Marine.
Ah j'imagine le vieux dans son fauteuil, dans son salon de son manoir de Saint-Cloud. Il devait avoir les boules. Il a trimé pendant 35 ans pour transformer une TPE familiale en une multinationale, et voilà que sa branquignole de fille dilapide l'héritage sous ses yeux. Chienne de vie ... Faut dire que, si elle a hérité d'une ressemblance assez désagréable et de l'agressivité du père, elle manque de tout ce qui a fait la force de ce dernier : l'habileté rhétorique, l'instinct politique presque animal, la culture, un certain charme noir, les bons mots, ...
Le FN va rentrer dans sa boîte. Pour partie avec la fin du règne du père et pour partie grâce au tandem Besson/Sarkozy. Faut-il se réjouir que le FN disparaisse en acceptant que le gouvernement en place se charge d'un boulot pas très réjouissant mais peut-être nécessaire ? Fallait-il cela pour que le FN retourne dans son trou ?
Question essentielle mais qui n'est pas prête de trouver réponse !

3 commentaires:

  1. Pas vu le débat entre le plus grand traître de France (oui celui qu'on aime haïr) et la fille du borgne. Juste : le FN c'est maintenant une aile intégrée dans le château UMP. On prend les électeurs, un peu du discours mais pas trop et on fait le sale boulot aka "realpolitik" sans remords.On a peut être assisté à la fin du FN classique, médiatique et qui eut ses 15%. O
    Il était facile a repérer, comme un drapeau nazi dans un stade. Avec les fielleux et les mielleux en costume , qui ont récupéré les "parts de marché" la droite qui pue est désormais mieux camouflée. Elle pue toujours autant.

    RépondreSupprimer
  2. Je partage en partie cette préoccupation : vaut-il mieux un FN "bien identifiable" ou dont les idées se disséminent, même diluées, dans les courants classiques ? Pas simple
    Sur que Sarko a asséché le FN en reprenant, en discours, les idées de celui-ci en 2007. Un des trucs de Sarko (ce qui est détestable à mes yeux), c'est que il est très fort en gueule, mais quand il faut passer à l'action ... C'est très regrettable quand il parle du pouvoir d'achat ou de la régulation du capitalisme, moins sur les idées populistes !
    Après, j'ai des questions plus philosophiques là-dessus :
    - en démocratie, un courant qui fait disons 10% (aussi détestable soit-il), ne doit-il pas être pris en compte dans la politique du pays ? (cela vaut aussi pour le NPA, Europe Ecologie, ...)
    - vaut-il mieux faire de la realpolitik maintenant et apaiser les sentiments de la population ou prendre le risque de laisser accumuler de la tension dans les plaques tectoniques du "sentiment national" et prendre le risque d'un tremblement de terre dans 10 ou 15 ans ? (un peu à l'image de ce qu'on voit en Hollande ou en Suede ou l'extrême-droite émerge après des années de politique de tolérance ...)
    Je n'ai pas la réponse ...

    RépondreSupprimer
  3. Pas simple, c'est sûr ! A notre échelle, essayons modestement de garder allumées les Lumières... à petits coups de clavier sur une toile trop grande pour nous...
    Voltaire et Jean Moulin, on pense à vous tous les jours !

    RépondreSupprimer