BO du Blog

jeudi 21 janvier 2010

Des journées de 35h

Ce matin, France Inter recevait un homme politique relativement connu dont je taierai pudiquement le nom pour ne pas contribuer au phénomène que je veux dénoncer ici. Je me bornerai à donner quelques indices qui vont s'afficher sur votre écran, à vos buzzers : j'ai un sourire email diamant, les cheveux éternellement crantés, je suis quadra depuis 15 ans, je veux être président en 2012 au pire en 2017, la longueur de mes dents le disputent à la blancheur, je suis le plus grand pourfendeur de la Burka de la France, du Monde, de la Galaxie et de sa banlieue proche, je suis, je suis, je suis ... on s'en fout en fait. Pas d'attaque ad hominem, j'ai dit (non Jean-Yves, pas Eminem).
Donc ce valeureux homme politique doit se coltiner les questions de ces affreux gauchistes de France Inter, notamment le camarade Demorand, lequel s'émeut parce que Proglio est à la fin président d'une grosse boîte du public et d'une du privé, palpe deux fois pour un total de deux millions d'euros. Quelle bande d'esprits étroits ces journaleux. Forcément, avec leur salaire, ils sont pas foutus d'imaginer des sommes pareilles. Crétin. Attends que Copé soit président. OOoooooppps j'ai vendu la mèche.
Donc Copé était en train de ramer pour expliquer le salaire de Proglio, expliquer que finalement, c'est pas tant que ça, une fois que tu as payé le loyer de ton quintuplex de trois hectares à Neully, payé le leasing, l'assurance et l'essence de la Maserati, que ta femme s'assure de possèder un exemplaire de chaque article Gucci dans sa penderie, de payer les 8 femmes de ménages, les 3 majordomes et les 2 call-girls importées de Tchécoslovaquie, eh bien il te reste à peine de quoi faire voler ton Falcon 8000.
Et là, Copé en a presque fini avec son plaidoyer pro domo (oui Proglio est apparemment son pote et il espère bien lui même palper 2 millions quand il sera président ...) quand il sort l'argument massue, la silver bullet : "on peut imaginer que Mr Proglio ne travaille pas 35h par jour" (comme ces branleurs de fonctionnaires sous entendu). Par jour ? Ah non ça risque pas.
Bon erreur facile à relever. Copé peut déraper, pas grave. Et je le pense. D'où le fait que je n'aime pas le Petit Journal de Yann Barthes (je ne suis pas sur de l'orthographe ? il a pris le même nom que le philosophe comme pseudo ?). J'ai vaguement l'impression que le type veut faire un truc super-hype-élitisto-bobo, ce qui est le fond de commerce hystorique de C+. Mon impression, c'est que à force de faire du second ou troisième degré, ça devient poujado au premier degré. Un peu comme -1 * -1 = 1.
Certes, pas aussi poujado que Pernaut mais là, on s'attaque au très haut niveau. Ce brave Jean-Pierre doit en plus disposer de moyens que le petit Yann n'a pas. L'un galère devant son vieux scope Betacam quant JPP a un réseau de correspondants qui permettent de caster tous les savetiers, maréchaux-ferrands, rémouleurs et fermenteurs de fromage de chèvre sous les aisselles de France.
La partie people est navrante mais c'est un pêché véniel. Le côté "oui je parle des people et je me fous des medias qui parlent des people", au final, ça revient à parler des people ... mais c'est surtout le côté politique qui me gêne aux entournures. Les hommes politiques doivent se taper 500 discours par an (au bas mot). Comment s'étonner qu'ils bafouillent, racontent n'importe quoi, lisent mécaniquement les notes d'un stagiaire que personne n'a relues car il y avait un pot la vieille ? Oui, Sarkozy a dit "C'est dur de mourir". C'est très con mais bon ... Mon sentiment est qu'il y a tellement de sujets réels et importants à reprocher aux politiques que ce genre d'émission fait basculer tout cela dans le dérisoire et le marginal, contribuant à la fois à décrédibiliser les politiques mais surtout à décrédibiliser LA politique.

2 commentaires:

  1. Dites donc, cher ami , à propos des 35h !! Quasi déprimé il y a 15 jours, au bord du doute existentiel... et maintenant des chroniques qui pleuvent comme dollars sur le PEL de Proglio ! ! Attention, le bicarbonate de soude, c'est toxique !
    PS : Copé, vraiment, le type du faux cul ambitieux qui s'y voit déjà . BRRRR !

    RépondreSupprimer
  2. hhhmm oui comme je l'avais écrit dans mon post "darkly dreaming myself", je ne suis pas vraiment doué pour la linéarité ... Bicarbonate de soude ? beuark ... Valproate de Sodium à la limite ...
    Oui Copé est assez terrible ... cette ambition sans bornes (qui rappelle un certain Nicolas S.) à peine voilée sous une onctuosité hypocrite (qui rappelle un certain Patrick D.). Terrible !

    RépondreSupprimer