BO du Blog

jeudi 28 janvier 2010

Frêche for fantasy


Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème,
il a une tronche pas catholique
Georges Frêche, 27/01/2010, à propos de Laurent Fabius


Les temps sont difficiles, ma bonne dame. Il fut un temps béni où le dérapage politique était dans une situation de monopole, une sorte de service public à la française. C'est Le Pen qui s'y collait, avec éventuellement un peu de sous-traitance à ses sbires Gollnisch ou Megret. Le "point de détail", pas trop de doute. L'"occupation allemande pas si terrible", idem. Clair, net, précis.

Depuis, le monopole public, affaibli par l'âge, à volé en éclat et de nombreux concurrents sont apparus sur le marché. Problème : le service n'est plus assuré correctement.
Quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a des problèmes

Tout ça manque de clarté. Il faut donc organiser des débats, contre-débats, réactions, contre-réactions, communiqués, contre-communiqués, contre-feux pour Hortefeux avec les auvergnats. Oui, mais c'est du racisme anti-auvergnat. Que de temps perdu !!!
Idem pour la petite ballade post-prandiale Juppé/Chirac et le
il n'est pas tout fait né à ... enfin ... il n'est pas corrézien quoi
Ambigu, ça, coco ...
Et le
Tu me mets quelques Blancs, quelques white, quelques blancos
de Manuel Valls, raciste ou pas raciste ?
Et rebelote avec Frêche, journée antenne spéciale sur France Info, BFM TV et LCI : Frêche parlait-il des origines juives de Fabius ou simplement du fait qu'il a une sale gueule ?

Messieurs, s'il vous plaît, soyez clairs ! On ne s'y retrouve plus ...
En tout cas, concernant Frêche, il y a une chose de sure. Churchill avait eu cette phrase magnifique de prémonition après les accords de Munich en 36 : "Entre la guerre et le déshonneur, il ont choisi le déshonneur et ils auront la guerre". Avec Frêche, entre le déshonneur et la région Languedoc-Roussillon, le PS a choisi le déshonneur mais il va avoir le Languedoc-Roussillon ... les bulletins de vote, c'est comme le pognon, ça n'a pas d'odeur ...

Note finale : pour toute demande de retouche d'image, infographie, je pense que vous avez compris que je suis une pointure

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire