BO du Blog

mercredi 27 janvier 2010

Ah putain c'qu'il est blême ...

Si Dieu veut (et surtout l'Inspection du travail), après-demain sera le dernier jour où je viendrai officiellement hanter cet immeuble de bureau :

D'après de savants calculs empruntant à la mécanique quantique, aux calculs de jours de RTT et au mouvement pendulaire Lyon-Paris (environ 120 aller-retour en TGV, on ne peut pas dire que je n'ai rien fait pour la SNCF !), j'aurai passé environ environ un millier de jours en ce lieu.
Selon l'ethnologue et théoricien Stephen King, la vie d'une maison ou d'un immeuble est grandement influée par ce sur quoi elle a été construite. Dans un de ces essais, cet expert cite notamment l'influence néfaste des cimetières indiens.
Dans le cas qui nous intéresse (enfin moi en tout cas), l'immeuble est bâti sur une ancienne salle de concert qui a vu passer Telephone, Starshooter, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry. Certaines légendes urbaines parlent mêmes des Clash (en mai 1981) et des Stones.
Ceci ne pouvait que donner un cocktail très explosif et post-punk au feeling de l'immeuble. Il semblerait cependant que la théorie de notre ami Stephen soit un poilounet foireuse car l'immeuble est assez sérieusement infesté de commissaires aux comptes coincés du fessier (je n'ai rien contre les CAC cependant), de geeks mutiques et d'avocats râleurs. Esprit de Joe Strummer, reviens, ils sont devenus fous !

D'où cette petite ode d'adieu :

Au 8ème, dans mon HLM,
Ya la chef de service
Qui fait la gueule tout'l temps
Quand l'ascenceur d'service
Ben y prend son temps
Cette bonne conservatrice
Elle desserre pas les dents
Pourtant des vices
Elle en a bien surement

Au 7ème, dans mon HLM
Ya le bel avocat
Qui s'la pète furieusement
Costard en alpaga
Porsche Cayenne double échappement
Il a r'vendu sa Jaguar
Parce que ça f'sait trop frime
Alors il a pu boire
Tout le reste de ses primes

Puis au 6ème, dans mon HLM,
ya une grosse bande de geek
qui regardent leurs godasses
y écoutent de la musique
et pensent à des chaudasses
Y osent jamais vous r'garder
Des fois qu'faille dire bonjour
Ca leur écorcherait le gosier
C'est vraiment pas glamour

Au 5ème, dans mon HLM,
Ya la bande de s'crétaires
Celle avec le chignon
Elle a une dégaine d'enfer
A la Diana Ross, pas vraiment mignon
Elles gloussent en bas du bureau
En parlant de leur coups
En vous regardant bizarre
Comme si la vot' avait un gout

D'vant l'immeuble, d'vant le HLM,
Ya l'bizarre moustachu
Celui qui fume tout le temps
C'est un sacré glandu
Bosse même pas à mi-temps
Y sent la gitane à trois bornes
Et pis y dit pas un mot
L'a aussi l'oeil tout morne
Moi j'dis ça sent l'caveau

Quand j'en ai marre d'ces braves gens
J'fais un saut au zero
Pour construire un moment
Avec ma copine Marion
Un monde rempli de toners
Et de gentils commerciaux,
On se marre du tonnerre
En s'foutant de ces blaireaux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire