BO du Blog

mardi 9 février 2010

The beer paradox


La bière. La bière.
Qu'est-ce qu'elle à fait de moi la bière ?
Qu'est-ce qu'elle à fait de moi?
La bière. La bière.
C'est comme si c'était mon frère.

Les garçons bouchers / La biere


Ah on nous rebat les oreilles depuis des années (des décennies !) avec ce foutu french paradox ... Bon j'aime bien le pinard et me réjouit de l'éventuelle protection cardio-vasculaire qu'il m'offre.

Mais ce que j'aime le plus, c'est la bière. Pas la bière d'abbaye, la bonne, la goûtue, l'aristocrate. Non, moi j'aime la bière de base, la bière du prolo, la bonne Kro en valoche de 26. Mais de vertu il n'y avait point ... Juste la perspective de se constituer une bonne bouée autour du ventre qui pourrait, le cas échéant, servir d'amortisseur en cas de chute.

Mais oh joie, une équipe de la fac de Californie, dont le sujet de préoccupation principal semble être la bière (ah ces chercheurs ... tous des branleurs comme dirait un certain Nicolas S.) a découvert que la bière pouvait protéger de l'ostéoporose. Certes, c'est une bien pâle vertu pour moi, cette affection touchant principalement les femmes ménopausées ... De plus, il semblerait que ce soit surtout les bières ambrées là ou je suis plutôt blondes.

Bref, c'est pas encore tout à fait ça mais je garde espoir. Et je passe ce message par-dessus l'Atlantique : Continuez les gars, faites du bon boulot et surtout, trouvez moi une bonne raison de boire une bière par jour. Si vous trouvez, je fais l'aller-retour et je vous en paye une !

Santé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire