BO du Blog

lundi 8 février 2010

Ca me GAV


Oui, je sais, l'image est infâme.
Tout comme ce que je veux dénoncer.
Je viens de lire un excellent et salutaire dossier de Libé.
Alors ça commence par une devinette : quel est l'endroit qui ne possède pas :
- de toilettes dans 97,4% des cas ?
- de désinfection régulière dans 83% des cas ?
- de lumière naturelle dans 68,5% des cas ?
- de chauffage dans 52% des cas ?

Une auberge au moyen âge ?
Une écurie au Guatemala ?
Une ville en ruine en Haïti ?

Non, ce sont les locaux de garde àvue dans l'auto-proclamé Pays des Droits de l'Homme. Puisqu'on parle d'identité nationale, c'est le genre de chiffres qui me donne honte d'être français. Surtout que l'on parle de 800.000 à 900.000 gardés à vue (GAV, d'où le titre de mon poste) par an !. Soit la bagatelle de 2% des 16-60 ans chaque année. Et qu'on juge de la dangerosité des individus : 200 à 250.000 pour délits routiers, 54.000 pour usages de stupéfiants dont 90% pour fumer un joint, 23.500 pour vol à l'étalage mais "seulement" 14.000 pour cambriolage.
Et même tarif pour tout le monde : fouille à corps, à poil, en avant, toussez bien fort, merci.
Les gardes à vue constituent désormais un abus de fait (pas de droit puisque le code pénal stipule que tout individu soupçonné d'avoir commis une infraction peut y avoir droit ...). Des avocats ont commencé une guerilla juridique qui a abouti à 5 annulations de gardes à vue. Espérons que ce mouvement prendra de l'ampleur. Mais les avocats seuls ne peuvent pas tout faire. Les citoyens doivent s'emparer de ce sujet. Voila un groupe FB qui s'est créé. Encore petit, pas grand chose mais ...
Déjà nos prisons sont une honte pour la République. On peut comprendre sinon excuser le manque de moyens par la réticence des politiques à engager des moyens, ce que leur électeurs pourraient leur reprocher. Mais ici, avec 900.000 par an, c'est Mme Michu, son fils, son frère, son père qui peut subir cette humiliation.
Il paraît dingue que la France n'ait pas les moyens d'au moins aménager des locaux décents avec des WCs ... Shame on us !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire