BO du Blog

mardi 9 février 2010

La lune dans le caniveau


métro c'est trop, métro c'est trop
métro c'est beaucoup trop
métro c'est trop, publicité dans la cite
métro c'est trop, métro c'est beaucoup trop

Téléphone / Métro c'est trop


Certains redécouvrent la Lune ... et à hauteur du caniveau ou du moins du rail de métro. Le cabinet Technologia, spécialisé en évaluation et en prévention des risques professionnels et de l'environnement, sort une étude qui en gros nous dit que les transports en commun, c'est pénible, moche, stressant.
Mais bon, quand on est un cabinet, on phraséologise ça différemment :

Le temps passé dans les transports, en rendant les salariés moins énergiques et moins disponibles, en les exposant à l'opprobre des managers contrôlant leur ponctualité et en modifiant leur rapport au travail, est un catalyseur multifactoriel des risques psychosociaux (stress, dépression)


Ca la pète déjà plus. En gros, le métro c'est pénible, ça fatigue les gens, ça leur bouffe du temps et en plus, si le métro est en retard (cas courant), leur manager risque de les engueuler.

Mais l'article ne s'arrête pas là. Le métro imposerait des voyages longs dans des rames bondées. Ce qui donne, en novlangue consultantienne :

Multiplication des correspondances, temps de voyages longs (perçus comme allant du simple au double chez les utilisateurs du RER A interrogés), inconfort lié à l'entassement concourent à fatiguer et stresser les salariés, souligne l'étude qui dénonce notamment le "coût psychologique" sur la santé lié à "l'incertitude" (correspondances, pannes, retards...)


Mais d'où sortent-ils ces gens ? Personnellement, j'habite une ville où le réseau de métro est grand comme mes WCs et je ne prends que le métro lors de mes visites parisiennes. Déjà, quand je descends sur le quai, cette odeur de caoutchouc chaud (je l'identifie comme ça) me prends à la gorge et me met mal à l'aise. J'ai la chance de prendre souvent la ligne 14 qui est assez agréable mais je prends assez souvent la ligne 13 pour comprendre ce que veulent dire les mots "fatigue due au métro", "entassement comme du bétail", "retards, incertitudes sur l'heure d'arrivée". Des collectifs de la ligne 13 existent ... alors ce rapport me fait un poilounet rire. Du consultant tout craché ça. Ils vous expliquent avec des mots compliqués ce que tout le monde sait depuis 15 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire