BO du Blog

lundi 1 février 2010

Tu le vaux bien ton stage ...

L'Oreal-parce-que-je-le-vaux-bien-cheveux-ondoyants-dans-le-vent est vraiment une entreprise super hype. En effet, ils chevauchent à brides abattues les modes du business/serious game, du Net, de la second life et le tout au service de la diversité.
Fichtre ! En effet, ils vont recruter 1/3 de leur stagiaires via un jeu vidéo en ligne. Trop ddjjjeeeeunn's.
Et moi qui bêtement comme un vieux con que je suis dégoisais il y a peu encore sur la rigidité du contrat de travail qui poussait les entreprise à une surenchère dans le ceinture-bretelles de l'embauche. Des entretiens à rallonge tel un tournoi de tennis du Grand Chelem avec 7 tours à passer pour soulever la coupe. Avec à la clef discrimination et uniformisation.
Entretiens psychotechniques, références pros demandées mais aussi les références personnelles qui deviennent à la mode. Oui, on vous demande les numéros de vos parents, de vos potes ou de mémé Jeannette, qui va raconter au recruteur la fois où vous aviez cassé les fenêtres du voisin à 8 ans. Paf éliminatoire. Si vous avez triché aux petits chevaux en 1977 ou oublié de regarder Julien Lepers, même pas la peine de vous présenter.
Mais L'Oreal casse tout ça, maintenant le recrutement c'est FUN. On s'éclate. Mais là je me dis, pourquoi tant de frilosité ? Pourquoi d'abord que les stagiaires ? Pourquoi pas les CDI ? Et ensuite, j'ai une idée de business qui devrait agrémenter le P&L de nos amis Loréaliens et leur permettre de mettre du beurre dans les épinards au caviar de leur cantine Clichyssoise.
En effet, pourquoi ne pas faire un couplage télé-réalité / recrutement ? Imaginez des concepts tels que Nouvelle Star ou Secret Story ou encore Intervilles avec des vrais candidats à des postes. Et hop, L'Oreal en profite pour fourguer le tout à Endemol à prix d'or. Car c'est le carton assuré : des candidats qui poireautent à Pôle Emploi depuis 18 mois, ils vont être prêts à tout !! A se battre, à s'humilier, à humilier les autres.
Pensez au type qui veut un poste de cadre déguisé en coton-tige qui doit faire tomber un autre type attifé de la même façon et postulant pour le MEME poste. Avec à la clef un poste à 60 k€ avec pleins de beaux avantages maison. Les types qui battent avec l'énergie du désespoir, le gros plan sur le perdant, émergeant de l'eau et contemplant la perspective de son retour à Pole Emploi. Avec Castaldi l'interviewant : "alors à quel Pôle Emploi vous allez retourner ? Allez, on les salue, ils font un super boulot"
Ou encore un Nouvelle Star. L'Oreal a organisé des casting dans toute la France. 10.000 candidats tous frais émoulus de "Pole Emploi" ont participé à des castings partout en France. A la fin, 12 seront retenus pour bosser à Clichy dans le marketing de notre dernier eyeliner Gemey-Maybelline New-York/Tokyo/Moscou/Villejuif. Le jury, impitoyable, est composé du top management du département marketing. Imaginez les auditions.
- Ouais, suivant !
- Euh, ouais j'm'appelle Kevin, j'ai fait Sup de Co Gif-sur-Yvette option marketing viral H1N1
- Ouais, t'as fait quoi comme stages ?
- Euh manutention et caissier chez Carrouf'
- Bon Kevin, tu vois, on est des pros ici. Dans 6 semaines, on doit vendre le prochain eyeliner partout worldwide. Des femmes vont se battre pour ça. Des wifes. Des youngs. Des it-girls. Des Housewises
- Tu seras pas à la hauteur. Retourne faire du marketing pour ta grand-mère
- Blaireau
- hihihi


Ah merci l'Oreal. En route pour le XXIème siècle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire