BO du Blog

jeudi 18 mars 2010

Et les bordels, bordel ?


Un sondage mouliné par CSA montre que 59% des français sont favorables à la ré-ouverture des maisons closes contre seulement ... 10% d'opposants. Bien sur, les hommes y sont plus favorables que les femmes mais enfin ces dernières ne sont pas contre non plus. Plus, il y a une dynamique en faveur de la ré-ouverture.
Marthe Richard doit en faire un triple-full-full dans sa tombe (sise au Père Lachaise pour ceux qui seraient tentés de voir la figure).

Et pourtant, il me semble qu'une fois la perspective d'éradiquer la prostitution étant écartée (je ne vais pas revenir sur le plus vieux métier du monde ... les péripatéticiennes attendant le chaland excité par l'odeur du sang à la sortie du Colisée), autant qu'elle soit pratiquée au chaud, dans des lieux où règne un minimum de sécurité et d'hygiène. Mais la France a semble-t-il préféré l'hypocrisie, celle qui tolère la prostitution (et encaisse des impôts dessus) mais pénalise le racolage.

Et pourtant, nos voisins allemands ont eux adoptés des maisons closes qui sont par ailleurs très modernes et adeptes du marketing. Je me rappelle un docu qui montrait une tenancière adepte du low-cost et qui faisait plein de benefs grâce à une super idée. Elle avait pompé (si je puis dire) le concept du all you can eat mais transformé en all you can fuck. Elle avait misé sur le fait que ces messieurs étaient prêts à payer largement plus cher l'entrée en s'imaginant faire une orgie mais qu'ils calaient souvent sur l'entrée. D'autant plus que le forfait incluait aussi un all you can drink qui assurait une limitation de leurs performances.

Alors quel parti va s'emparer du sujet ? Sachant que ce sont les adeptes des verts qui y sont le plus favorables ... ou le PS lorsqu'il aura enfin construit son projet de société-Arlésienne ?

3 commentaires:

  1. Je pense que c'est une bonne idée. Comme vous le dites, on peut pas nier le fait qu'elles existent et de surcroit qu'elles payent des impôts. Tant qu'à payer des impôts, autant légaliser! Je suis même étonnée que Sarko ne soit pas encore passé par là : légalisation, réglementation, imposition!! En plus pour l'hygiène de tout le monde et pour minimiser les risques de transmission de MST, je pense que c'est la meilleure idée! Qu'on le veuille ou non, qu'on l'interdise ou pas, la prositution existera toujours! Les belges et les suisses l'ont reconnu comme métier... Pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
  2. All you can fuck ? pinaise ! on fait un stage zen dans une abbaye 15 jours, on achete 3 barrettes de Viagra et on prend son ticket !!

    RépondreSupprimer
  3. Oui et pour les mêmes raisons, je suis pour la réouverture des entreprises.
    Après tout, elles existent, on ne peut pas les éradiquer.
    Alors autant qu'elles pratiquent de manière règlementée avec un minimum de décence et en payant des impôts.
    Si les gens veulent vraiment bosser après tout, on ne peut pas les en empêcher...
    Puisse-t-on un jour sauver leur âme...
    :-)

    RépondreSupprimer