BO du Blog

vendredi 12 mars 2010

Le paradis des baltringues


Il est mort, Patrick Topaloff, arraché à l'adoration du public (de la tournée Age Tendre et Gueule de Bois), bien trop tôt, par l'injuste foudroyance d'une crise cardiaque, lui qui n'a pourtant jamais eu les moyens de sniffer de la coke. Patrick dont les tubes, empreints de subtilité mais sachant toujours rester populaires, hanteront longtemps nos oreilles. Patrick dont l'immense filmographie restera une référence pour le cinéma français.

En effet, au-delà du chanteur bien connu sur lequel je vais revenir, il avait su bâtir une carrière d'acteur hors du commun, notamment avec la série des en folie :

- La Brigade en Folie
- Le Plumard en Folie
- Le Fürher en Folie


Injuste sort qui l'a toujours écarté d'un césar, même d'honneur.

Heureusement, sa carrière de chanteur fut remplie de succès, à la fois critiques et publics. Il démarra avec un tube météoritique : J'ai bien mangé, j'ai bien bu. Puis il enchaîna sans temps de pause sur Il vaut bien mieux être jeune, riche et beau avant de parsemer sa carrière d'autres tubes comme l'inoubliable Où est ma ch'mise grise ? qu'il reprendra plus tard avec Sim :



Je suis sur qu'il a rejoint le paradis des baltringues où il prépare des films avec Max Pecas, l'immense Max Pecas, notamment célèbre pour sa "trilogie tropezienne" :

1983 : Les Branchés à Saint-Tropez
1986 : Deux enfoirés à Saint-Tropez
1987 : On se calme et on boit frais à Saint-Tropez

Le dernier ayant concouru pour le titre très prisé du pire navet de l'histoire.

Peut-être, Patrick, vois-tu aussi René des Musclés ou Jean Lefebvre, mais les meilleurs restent à venir : Pierre Tornade, Luis Rego, Gérald Rinaldi, ...
Toute un monde de navets et de baltringues à la française, une tradition puisant aux meilleures sources de la gauloiserie et de la gaudriole, un monde englouti par la musique-business et la cinéma-business. Oh certes, il y a et il y aura toujours des navets. Mais plus les mêmes ... désormais, les navets viennent de Hollywood et utilisent de jeunes pétasses du Nebraska qui ne rechignent pas à montrer leurs seins pour éviter une carrière chez Hooters ... Pierre (Tornade), reviens, ils sont devenus fous !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire