BO du Blog

vendredi 19 mars 2010

Le Pen, ce mutant


Papy Le Pen était sur France Inter ce matin, c'est-à-dire plus que jamais en terres ennemies. Je m'attendais donc à ce que Demorand, dont le talent d'interviewer n'est plus à démontrer (meilleur interviewer politique 2009) allait le démonter.
Et bien pas du tout. Le Pen a muté ... il est bien loin le temps de la photo avec le bandeau sur l'oeil. A 82 ans, on a presque l'impression qu'il est devenu sage, apaisé, gentil papy nationaliste (il le revendique) et populiste.
Il n'est plus question de point de détail ou d'occupation allemande pas si difficile.
Jugez-en par cet échange que je cite de mémoire :
Demorand : que pensez-vous de la proposition de peines planchers de 30 ans pour les tueurs de flic qu'à fait Sarkozy après le coup fait par l'ETA ?
Le Pen : je trouve que c'est de la démagogie
Demorand : ah bon ?
Le Pen : oui, je suis partisan d'un retour de la peine de mort. Je pense qu'à crime exceptionnel, il doit y peine exceptionnelle. Mais bon, proposer ça dans un entre-deux tour d'une élection, c'est de la démagogie ...
Demorand : vous parlez comme un magistrat de gauche ?
Le Pen : oui peut-être et alors ? Les magistrats de gauche ne disent pas que des bêtises. Personne n'a le monopole de la vérité.


J'ai cru m'en étrangler ... J'imagine que Demorand pensait le secouer en le traitant de gauchiste. Et pépére qui ne bronche pas ...
Alors, il y a plusieurs hypothèses :

1. Le temps l'a assagi comme quoi rien n'est jamais complètement perdu. De là à en faire un mec bien ...
2. C'est un changement de stratégie mais le feu couve sous la cendre
3. Une greffe de cerveau a été faite. Le centre de l'agressivité de Jean-Marie a été extrait pour le greffer chez Marine. Et non de dieu, ça lui fait double ration et CA SE VOIT !!!
4. En fait, ça a toujours été un mec bien et il dérapait juste par stratégie électorale

Perso, je prends la 1.
Et vous ?

1 commentaire: