BO du Blog

mercredi 24 mars 2010

Sarko est malhonnête et c'est lui qui le dit !

Bon déjà il avait collé Rocard à bosser sur le grand emprunt.
Rocard qui a quand même pratiquement 80 ans. C'est pas de l'esclavagisme ça ? Ah c'est pour tracer la voie de la réforme des retraites ? Pardon ...
Et puis il lui file comme alter ego Juppé. Le fun, l'ambiance, la drolerie totale.
Rocard avait même été obligé de faire l'après-vente sur Inter. Pensez-bien que Juppé s'était trouvé une bonne excuse à Bordeaux pour ne pas passer pour un con vu ce que le soi-disant Grand Emprunt a donné.
Est-ce qu'il a été payé le père Rocard au moins ? C'est que le Sarko serait prêt à la faire bosser gratos je suis sur. A mon avis, le fait de faire trimer un ancien premier ministre socialo gratos à 80 balais est le genre de truc qui doit flatter son sentiment de toute puissance et lui donner une érection majuscule ("Carlitttaaaaaa, viens voir").
Et là, Sarko le rappelle : "dis donc, Michou, j'ai un taf pour toi"
Le Michel, il se méfie ... chat échaudé craint l'eau froide.
Mais bon, c'est pour la taxe carbone et vu les déclarations de Sarkozy, si il annulait le projet, ce dernier passerait pour un clown. Il n'aurait plus qu'à faire ses déclarations devant les drapeaux français et européens avec un chapeau de clown, un nez rouge et une langue de belle-mère :

«Je souhaite aller le plus loin possible sur la taxe carbone. Plus nous taxerons la pollution, plus nous allègerons les charges pesant sur le travail. C’est un enjeu immense. C’est un enjeu écologique. C’est un enjeu pour l’emploi.»

22 juin 2009 devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles


«Cette taxe [carbone] provoque des débats et c’est normal. C’est une grande réforme, comme la décolonisation, l’élection du président de la République au suffrage universel, l’abolition de la peine de mort et la légalisation de l’avortement.»

15 septembre 2009 lors d’une rencontre avec les députés UMP


«Je ne comprends pas comment on peut avoir signé le pacte de Nicolas Hulot et aujourd’hui renier sa parole et ne pas faire ce qu’on a dit. Je l’ai signé, je le fais. C’est une question d’honnêteté. Si on ne le fait pas, on n’est pas honnête.»

10 septembre 2009 dans un discours à Artemare (Ain)


Ah ben si finalement, Sarko l'a annulée. Si j'en crois la dernière déclaration citée, c'est un malhonnête. C'est pas moi qui le dit, c'est lui. Roselyne n'a plus qu'à commander 3 millions de nez rouge et 8 millions de langues de belle-mère.

Et notre Michel de revenir faire le service après-non-ventes ce matin sur Inter. Et il n'a même pas trop tapé sur Sarko. Qui sait, il veut peut-être rempiler pour un troisième rapport inutile ? Il a peut-être un petit côté maso Rocard. Alors Michel, un petit coup de fouet ? Celui que tu aimes bien, avec les morceaux de métal incrustés ?

1 commentaire:

  1. Un convaincu approuve ! Il me dégoûte chaque jour plus....

    RépondreSupprimer