BO du Blog

dimanche 23 décembre 2012

Institut du Service Civique : MasterChef en plus utile, de la VRAIE politique

J'avais déjà eu ici l'occasion de dire tout le bien que je pensais de Matin Hirsch. Tout le monde sait à peu près qu'il a mis en place le service civique. Bon, très bien, resucée plus sympa et utile du service militaire, aide aux associations. Mais je ne connaissais rien il y a peu de l'Institut du Service Civique. Pourtant, je ne crois pas être l'homme le moins informé de France. Alors je vais essayer de vous expliquer ce que j'en ai compris (sinon vous suivez le lien au-dessus). La politique a souvent tendance à m'énerver sérieusement (d'où le titre du blog) mais, de temps en temps, il y a des trains qui arrivent à l'heure, des choses bien alors il faut le dire ! Evidemment, on préfère gloser sur Depardieu, c'est nettement plus drôle. Vachement moins utile, aussi.

Vous connaissez MasterChef ? Des types qui sont comptables (j'ai rien contre les comptables, je précise !) se morfondent alors que ce qui les bottent, c'est la cuisine. Alors ils sont sélectionnés sur leur gniak (sur leur belle gueule aussi ou leur potentiel à être ridicules, oui, c'est la télé), passent des sélections, apprennent l'art de la gastronomie auprès de grands chefs bénévoles (ou pas, j'en sais rien en fait). Et le gagnant empoche de quoi ouvrir un resto. Là, c'est pareil. La gauche dit : "les gens qui ont raté leurs études, c'est pas de leur faute, c'est l'environnement, faut leur donner des sous". Sauf que si, quand même, c'est aussi de leur faute. Leur donner des ronds arrange le coup mais bon, ça ne fait guère progresser le Schmilblick. La droite, elle, dit "les pauvres, c'est de leur faute, ils n'avaient qu'à bosser à l'école, ces assistés". Sauf que, bon, s'ils n'ont pas bossé à l'école, comment ils font en sorte de ne plus être assistés ?

Martin Hirsch fait, lui, peu de politique. C'est pour cela qu'il ne sera malheureusement jamais président. Par contre, avec le temps dégagé, il réfléchit. C'est l'avantage. Et il utilise l'adage "donne un poisson à un homme tu le nourris pour la journée ; apprends lui à pêcher et il mangera toute sa vie". Il monte l'Institut du Service Civique, sorte de Master Chef de la vraie vie, sélectionne des jeunes de 17 à 27 ans qui ont foiré leurs études parce environnement familial ou parce qu'adolescence faisant, ils n'en avaient rien à fiche de l'école. Et  hup école de la 2ème chance, formation par des bénévoles et retour à la vie active. Si vous êtes humaniste, vous trouvez ça super. Si vous êtes contribuable, vous trouvez ça génial (le gars qui est formé, il y a des chances raisonnables que vos impôts ne servent plus à lui payer le RSA mais que les impôts qu'il va payer servent à payer votre retraite).

Alors faites connaître cette idée par blog, reblog, tweet, RT, G+, Facebook, LinkedIn, Viadeo, bouche à oreille, ce que vous voulez (apparemment, l'ISC n'a pas les fonds pour se payer de la pub).
Donnez de l'argent (avant le 31/12 pour être défiscalisé aux 2/3 en 2013 et évitez de passer par PayPal, ils pompent 3% en comms)
Donnez du temps.

C'est un beau truc dans l'esprit de Noël.

Give a man a fish, and he'll eat for a day 
Teach him how to fish and he'll eat forever (2x) 

Got to get political 
Political I gotta get 
Grown but can't hold my own 
So this government needs to be overthrown 
Brothers with the AKs and the 9 MMs 
Need to learn how to correctly shoot'em 
Save those rounds for a revolution 
Poor whites and blacks bumrushing the system 
But I tell you: Ain't no room for gangstaz 
Coz ganstaz do dirty work and get pimped by mobsters 
Some fat Italian eating pasta 'n lobster 
Brothers getting jailed and mobsters own the coppers 
So you you want out of the ghetto 
First the political prisoners must be let go 
And you must let go of your power master 
You'll never get out without much discipline 
Raise your fist but also raise your children 
So when you die the movement moves on 
Coz with revolution, ain't no future in front o' y'all 
Haha! Direct your anger, love 
Nothing's ever built on hate, instead love 
Love your life, tackle the government 
The spooks that break down the door are heaven sent 
And my phrase went... 

Arrested Development "Give a man a fish"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire