BO du Blog

dimanche 9 décembre 2012

Où le projet Notre-Dame-Des-Landes ne me semble avoir AUCUN argument rationnel

Alors je ne vais pas me lancer dans une tirade super argumentée, des tableaux de chiffres commentés, je le ferai si les commentaires me le demandent. Juste mes réflexions d'un dimanche matin, tapée depuis mon laptop et mon lit. Assez pour que je me demande bien comment on peut sérieusement envisager de faire cet aéroport





DEVELOPPEMENT
A Lyon, nous avons un aéroport qui "végète" : 4eme aéroport pour 2eme ville de France; 7 passagers/an/habitant de l'agglo. Nantes 10eme, 5,5 passagers/an/hab agglo. FYI, Toulouse = 6eme, environ 5. Bref, Lyon est sous-développé de aériennement parlant (ou juste à sa place) et pas spécialement saturé, comme Nantes.
Les opérateurs essaient d'ouvrir une liaison avec NYC tous les 2 ans environ qui ferme au bout de 6 mois environ. Pourquoi ? Nous sommes à 2h de Paris en TGV (et 1h30 de Genève en voiture) donc la logique de hub prévaut : plus d'offre de vols internationaux vers toutes les destinations, à tous les prix.
Vrai aussi qu'à Lyon Saint-Exupéry, la configuration aéroportuaire n'est pas conforme aux "best practices" (voir par exemple l'architecture des aéroports de Roissy CDG, Münich, Oslo). De plus, il n'y avait pas, jusqu'à une période récente, de liaison rapide type Orly Val (c'est désormais fait avec le tram-train). Le développement hésitant aussi pour une part à ces problèmes. Mais on ne fera pas d'un aéroport régional à 2 ou 3h de TGV un super aéroport : se serait mentir que de le dire !
3EME AEROPORT
Admettons que Roissy et Orly soit saturés et qu'il faille un 3ème aéroport parisien. Pourquoi le 3eme aéroport parisien ne serait pas déjà existant ? Lyon Saint-Ex ! Moins cher (pas de construction), pas de problèmes d'expropriation, moins de problèmes écologiques, Saint-Exupery a déjà une gare TGV (relié avec les gares parisiennes et avec Roissy) qui arrive au pied du Terminal.
On choisit alors choisir la logique de hub (donc volume et distance, et donc A380 à Roissy CDG) contre logique porte à porte (et A320 et A350). 
NUISANCES
L'axe actuel  de la piste survole le centre ville de Nantes qui se trouve à seulement 7 km. OK ça dit être pénible J'y ai repensé dernièrement en atterrissant à Nice (je fais régulièrement Lyon <--> Niec pour le travail)
La trajectoire d'atterrissage est Ouest (W) --> Est (E), parfois inverse selon le vent. Bref, on survole, peu avant l'arrivée le cap d'Antibes.  Dur d'estimer quand on est passager mais je dirai à pas plus de 5 kms de l'axe de la piste (j'ai vérifié sur GoogeMaps après et c'est dans cet ordre d'idée).
Comme le Cap d'Antibes est peuplé de CSP+++ vivant dans des maisons hors de prix, l'A319 ou A320 fait conscieusement le détour pour ne pas gêner les riverains. Même chose en cas de décollage  E --> W. En cas de décollage "standard" W --> E, l'avion fait un virage droit serré puis un 270° avant de repasser à l'aplomb de l'aéroport pour éviter de déranger les niçois.
J'ai aussi le souvenir d'un gauche ultra-serré à peine le train rentré en partant du Pirée pour éviter Athenes. Ou d'un survol nocturne de Sydney : take-off plein gaz puis quasi-silence et réduction du vario en montée pour ne pas gêner les riverains. Il y a aussi des aéroports bien plus "en  ville" (Congonhas à Sao Paulo avec, c'est vrai, un track record safety affreux)
Cette "histoire" de 7 kms de l'axe de la piste est-elle VRAIMENT un problème ? Enfin je veux dire oui, bien sur. Mais on va toujours emm.. des riverains. Mais il y a moyen de contourner/réduire ces nuisances comme faire un petit détour après le décollage. Ces "workaround" coûtent du temps, du pétrole et du CO2 mais plus que de construire un nouvel aéroport ? J'en doute !
CONCLUSION
Je ne suis ps un expert aéronautique ou du développement régional. Mais aujourd'hui, le projet NDDL me semble une lubie électoraliste locale sur laquelle le premier ministre ne peut et veut céder. C'est vrai que comme il est un peu sur un siège éjectable à Matignon, il vaut mieux qu'il ait un ancrage local solide. Moi, j'aimerai juste entendre un argument qui justifie ce projet. Et que cet argument soit rationnel et lié à l'intérêt général (Nantais ET national). Est-ce trop demander ?

Well I started out down a dirty road
Started out all alone
And the sun went down as I crossed the hill
And the town lit up, the world got still

I'm learning to fly, but I ain't got wings
Coming down is the hardest thing
Tom Petty and the HeartBreakers "Learning to fly"




7 commentaires:

  1. Il n'y a aucune justification économique possible! L'économie du transport aérien ne permet aucune route internationale au départ d'une ville française autre que Paris. Une seule exception: Nice grâce au tourisme VIP. Delta opère depuis des années un JFK-NCE rentable. Lyon, Marseille, voire Toulouse peuvent supporter des routes européennes, et encore avec des avions de 100 places.
    Après, on peut appliquer un logique Ryan Air et faire de la captation de subvention...
    A Nantes, combien de routes subventionnées pour justifier l'aéroport?

    RépondreSupprimer
  2. il y a a mon avis 2 arguments rationnels pour l aeroport:
    1) chaque politicien reve de laisser sa marque (et peut etre son nom). Ayrault souhaite qu on dise plus atrd qu il a bati cet aeroport et il s apellera peut in jour aeroport international JM ayrault ...
    2) L aeroport ne sera pas rentable en lui meme (autrement dit le contribuable devra payer) mais il sera rentable pour certains. Emploi fictifs, valise de billets et autre ne se pratiquent pas qu a l etranger
    Bon c est vrai que ca ne repond pas a la demande d argument rationel et d interet general mais combien de projets respectent ces 2 criteres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1/ Argument rationnel mais ne relevent pas de l'intérêt général, on est bien d'accord (VGE a laissé sa marque sur le désenclavement de l'Auvergne, les auvergnats, dont je suis (d'origine) ont été très contents mais était-ce pour l'intérêt général ? En l'absence d'éval ...)
      2/ Idem

      Supprimer
    2. @cdg : certains équipements respectent ces critères ! je pense que la ligne TGV Paris-Lyon a, avec le recul, respecté les critères de rationnalité et d'intérêt général. On peut aussi penser aux investissements énergétiques (centrales thermiques, barrages, nucléaires selon la pensée de chacun m'enfin la production d'énergie répond à un besoin identifié et guère contestable).
      Donc ça n'est pas IMPOSSIBLE. C'est "juste" DIFFICILE.

      Supprimer
  3. Les arguments "pour" sont très simples et tiennent tous du même registre : "c'est bon pour le business".

    J'ai participé à un travail de groupe sur NDDL, nous avons interrogé les 2 camps, c'est ce que nous en avons tiré.

    "bon pour le business" ça englobe : ça valorise la région, ça fait des emplois, c'est pour le rayonnement de la ville,....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais localement que ça valorise, aide au rayonnement ou crée des emplois OK
      Dans ce cas, pkoi ne pas construire à Nantes de suite :
      - une Tour Eiffel de 3km de hauteur
      - 5 aéroports
      - un site de lancement spatial
      - Iter-bias
      - le LHC en plus grand

      Parce que ça coûte des $$$.
      Si les nantais veulent un aéroport, qu'ils payent TOUT eux-même (pas sur les ronds de la collectivité nationale) et que le bilan écologique est neutre au niveau national, là, pas de pb, c'est le libre choix de Nantais. Mais faut tout payer, hein !

      Supprimer
  4. Tu prêche un convaincu. Le conseil général de Loire-Atlantique vient de lancer son opération Facteur 3 (3 fois moins d'énergie et 4 fois moins de GES en 2050), avec NDDL, bonjour la cohérence !

    RépondreSupprimer